La qualité des soins

 La qualité des soins




-La qualité et la sécurité des soins n’est pas un luxe mais une pratique à adopter par tous ceux qui veulent s’occuper de la vie humaine . Ces dernières années, beaucoup d’affaires médico-légales en rapport avec les erreurs ou les fautes médicales sont traitées au niveau de différents tribunaux. Le nombre croissant d’affaires doit interpeller les gestionnaires de la santé publique pour appliquer la rigueur et les règles managériales à la bonne pratique de la gestion.
La sécurité des patients est indissociable de la qualité des soins à fournir aux patients. L’Algérie s’est engagée en mai 2013 dans le programme «Sécurité des patients : un défi mondial» de l’OMS, pour lequel l’Union européenne a financé un projet dans le cadre de son appui au MSPRH, le Programme d’appui au secteur de la santé (PASS). Chaque fois que de nouveaux responsables arrivent, ils remettent les compteurs à zéro et lancent des «réformes» à travers des assises, des réunions locales, régionales, nationales interminables sans compter les centaines et centaines d’inspections sans aucun aboutissement jusqu’à leur remplacement par de nouveaux responsables qui arrivent pour entamer d’autres «réformes». Bref, l’UE a mandaté le consortium allemand Evaplan Sàrl à l’hôpital universitaire de Heidelberg et l’Institut pour l’amélioration de la qualité appliquée (AQUA) et la Recherche en soins de santé afin d’accompagner le développement et le pilotage d’un système permettant de mesurer et d’améliorer la qualité des services hospitaliers.
Pour la réalisation de ce projet pilote, il a été retenu différentes structures de santé parmi des hôpitaux publics (CHU, EPH, EHS ,EHU Oran ,eh ) et l’hôpital chahid Mahmoudi de Tizi-Ouzou
Les objectifs
Il a été identifié les objectifs suivants destinés à créer un système d’évaluation pour apprécier la qualité des services et leur marge de progression et d’amélioration par rapport à eux-mêmes et par rapport à d’autres hôpitaux.
Le système dispose de 4+1 éléments caractéristiques et distinctifs :

1- Perspectives multiples : la sécurité des patients est évaluée sous trois angles différents à l’aide de questionnaires par le biais d’enquêtes auprès de la direction, du personnel et des patients.

2- Visite/audit de qualité : un facilitateur externe formé visite les départements, évalue les questions de sécurité des patients suivant une check-list et mène un entretien avec le responsable du département.

3- Feedback : les données recueillies à travers les questionnaires et les visites sont utilisées pour mesurer les indicateurs. Le facilitateur présente alors les résultats du processus d’évaluation à l’équipe du département ou service concerné. Les équipes peuvent discuter des résultats et développer immédiatement des objectifs communs et des activités concrètes pour les améliorations.

4- Benchmark/comparaison : les résultats d’un hôpital peuvent être comparés à la moyenne des résultats de tous les autres hôpitaux qui ont participé au même processus d’évaluation. Cela permet de faire des analyses comparatives, donc de prendre les autres hôpitaux comme référence pour l’optimisation de la performance avec l’objectif d’améliorer ses propres résultats.

+1- Appui électronique : un logiciel facile à utiliser et basé sur le web facilite l’évaluation des données et le calcul d’indicateurs, fournit des résultats immédiats et un feedback rapide, et visualise l’analyse comparative.

Cette structure de base a été complétée avec des contenus adaptés au contexte algérien. A cet égard, des indicateurs appropriés pour la sécurité des patients ont été identifiés, adaptés et classés.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne

نموذج الاتصال